Fermeture de l'alerte

Legs de la collection exceptionnelle d’art moderne de Geneviève Bonnefoi et Pierre Brache

15 janvier 2021

Le Centre des monuments nationaux reçoit le legs de la collection exceptionnelle d’art moderne de Geneviève Bonnefoi et Pierre Brache pour l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue

Le vendredi 8 janvier 2021, Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, a signé la délivrance du legs de Madame Geneviève Bonnefoi, en présence de Madame Geneviève André-Acquier, exécutrice testamentaire. Le CMN, désormais pleinement propriétaire de l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue et de l’ensemble de la riche collection d’art moderne et en particulier de la Nouvelle École de Paris de Geneviève Bonnefoi et Pierre Brache, y mène sa restauration ainsi que la création d’un parcours muséal, avec le soutien du ministère de la Culture grâce à la dotation exceptionnelle issue du plan de relance du gouvernement. Ce projet permettra de présenter et mettre en valeur de façon pérenne cette collection, ainsi que d’ouvrir au public pour la première fois le logis abbatial au printemps 2022.

En 1959, Geneviève Bonnefoi et Pierre Brache découvrent l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue, alors abandonnée depuis plusieurs années et menaçant ruine. Emus par la beauté singulière de cet édifice cistercien du XIIe siècle, le couple l’achète afin de le restaurer. Amateurs éclairés d’art contemporain, collectionneurs et amis de nombreux artistes du Paris des Trente Glorieuses, ils décident de faire de l’abbaye le premier Centre d’art contemporain de Midi-Pyrénées et organisent une première exposition dès 1970 avec des œuvres d’artistes de leur cercle parisien parmi lesquels Hartung, Fautrier, Poliakoff, Dubuffet, Michaux, Mathieu, Vasarely et Vieira da Silva. Les expositions se succèdent par la suite chaque année.

En 1973, afin d’assurer la pérennité de leur action, Geneviève Bonnefoi et Pierre Brache décident de faire don de l’abbaye et d’une grande partie de leur collection personnelle d’œuvres d’art à la Caisse nationale des monuments historiques et des sites, devenue le Centre des monuments nationaux (CMN), enrichissant ainsi le patrimoine national. Un autre donc le complète en 1981. Suite au décès de Geneviève Bonnefoi en février 2018, le CMN reçoit aujourd’hui le reste de la collection, jusqu’alors dispersée entre l’abbaye, un appartement à Paris et deux dépôts.

Soucieux de poursuivre l’œuvre de Pierre Brache et Geneviève Bonnefoi qui avaient fait de l’abbaye de Beaulieu-en-Rouergue un centre d’art, le CMN a souhaité créer un parcours muséal présentant la collection Brache-Bonnefoi au sein du logis abbatial jusqu’alors fermé au public. Le projet scientifique et culturel ambitieux qui l’accompagne permettra le développement de l’offre culturelle du monument et de son attractivité.

Pour en savoir plus:

http://www.beaulieu-en-rouergue.fr/Actualites/Le-chantier-de-l-abbaye-de-Beaulieu-inscrit-par-le-ministere-de-la-Culture-au-plan-de-relance-du-Gouvernement

MenuFermer le menu